Valle di Gressoney

La bière et la vallée de Gressoney

De: Gressoney Monterosa

Villa Menabrea

La vallée de la Lys, en particulier Gressoney, a une longue histoire liée directement et indirectement à la bière, qui remonte à la période précédant l'unification de l'Italie.

À Gressoney, les champs cultivés en céréales étaient nombreux et présents jusqu'à une altitude de 1800, favorisés par des conditions climatiques plus favorables qu'aujourd'hui. Confirmation de l'abondance des récoltes, la production d'orge a même permis à Victor Thumiger d'installer une brasserie à Bòrgòfier.

À une époque où, en Italie, la bière était encore considérée comme quelque chose d'exotique en raison de l'importante et réputée production de vin, les Gressonari devinrent des pionniers dans la production et la commercialisation de cette ancienne boisson, ceci probablement grâce aux longues relations migratoires du peuple Walser avec l'Allemagne, qui possédait déjà une culture brassicole depuis le Moyen-Âge.   

En 1846, un certain M. Welf de Gressoney et ses frères Antonio et Gian Battista Caraccio de Biella ont fondé ce qui allait devenir la brasserie primée G.Menabrea & Figli. D'abord en partenariat avec Anton Zimmermann, Gressonaro résidant à Alpenzù, puis gérée exclusivement par la famille Menabrea, car Anton Zimmermann possédait déjà une brasserie dans la ville d'Aoste et souhaitait se concentrer exclusivement sur son usine dans la capitale régionale.

Zimmermann ouvrit sa brasserie à Aoste, sur le côté est de l'actuelle place Chanoux, en 1837, après avoir appris l'art auprès de maîtres brasseurs étrangers. Il fonda l'entreprise avec Giuseppe Menabrea et un autre Gressonaro, Fèlix Réal. En 1846, il dissout le partenariat avec Fèlix pour gérer seul la brasserie. Giuseppe Menabrea n'a jamais pris la direction directe de l'entreprise d'Aoste. Par rapport à Zimmermann, on ne peut pas ne pas mentionner Francesco De la Pierre, un Gressonaro très entreprenant qui, d'après certains documents, semble même précéder Anton dans la production de bière à Aoste.

Bien que l'usine Menabrea ait son siège à Biella, le lien avec Gressoney reste constant, à tel point que Giuseppe fait construire la Villa Menabrea dans la localité de Tschôkke, à côté de la route régionale de la Vallée du Lys (see cover picture). 

Giuseppe Menabrea mourut à Gressoney le 18 avril 1881 et sa tombe monumentale est encore visible aujourd'hui au cimetière de Saint-Jean.

Quatre familles de Gressonare étaient impliquées dans la brasserie au XIXe siècle : Menabrea, Zimmermann De la Pierre et la famille Beck-Peccoz, non encore mentionnée.

Au XVIIIe siècle, le jeune Joseph Anton Beck quitta Staffall pour se rendre en Bavière. Artisan très habile, il y ouvrit une fonderie qui connut un grand succès dans les années qui suivirent, apportant des innovations tant dans le domaine technique que social, en introduisant les premières formes d'assistance pour les employés. Ses mérites dans le domaine social ont été reconnus par le roi Louis de Bavière, qui a décerné à Anton le titre de baron. La fusion des deux noms Beck et Peccoz a lieu avec la naissance de la fille de Joseph et Angela De la Pierre, Gisella, enregistrée sous le double nom de Beck-Peccoz.

Joseph a également trois fils nés à Gressoney : Louis, Antoine et Charles.

En 1862, Joseph achète au duc Max de Bavière, père de la célèbre princesse Sissi, tous les biens du monastère de Kühbach, y compris une brasserie appartenant à l'origine aux moines bénédictins ; depuis lors, la gestion est assurée par la famille Beck-Peccoz.

Joseph meurt en 1882 et lègue la brasserie à son fils Charles qui, sans enfant, la laisse à son petit-fils Amédée Beck-Peccoz, père de Humbert, Karl et Margaretha, qui héritent à leur tour de la brasserie de leur père. Comme aucun des trois n'avait d'enfant, Humbert adopta Frederick Beck-Peccoz, un de ses neveux de la branche Beck-Peccoz de la famille.

Frederick a passé beaucoup de temps en Allemagne avec son oncle pour apprendre l'allemand et se préparer à la gestion de la brasserie, qui lui a été confiée en 1973 lorsqu'il est devenu propriétaire de tous les domaines Beck-Peccoz à Kühbach.

Il a géré avec succès l'entreprise familiale et a donné une forte impulsion à la production de la Kühbacher Bier.

Aujourd'hui, l'entreprise est dirigée par son fils Umberto, en collaboration avec son père.

Chaque année, à l'occasion de la fête patronale de la Saint-Jean, environ 15 000 litres de bière non pasteurisée partent de la brasserie de Kühbach pour arriver à Gressoney, où se déroule la Bierfest, une manifestation de quatre jours organisée par le Gruppo Folkloristico qui célèbre les traditions de Gressoney liées d'une manière ou d'une autre à cette ancienne boisson.

Du même thème

Let's party Gressoney

Valle di Gressoney

Gastronomie

Let's party Gressoney

S'amuser après le ski
CENE IN QUOTA

Valle di Gressoney

Gastronomie

Diners en Altitude à Gressoney-La-Trinité

.

Valle di Gressoney

High altitude

Une nuit au sommet a Gressoney-La-Trinité

Une nuit sous les étoiles
Toma di Gressoney

Valle di Gressoney

Gastronomie

Le fromage toma de Gressoney

Découvrez les saveurs de la Vallée dans un fromage de tradition séculaire
LA FÊTE DE LA TOME DE GRESSONEY

Valle di Gressoney

Gastronomie

LA FÊTE DE LA TOME DE GRESSONEY

cucina tipica

Valle di Gressoney

Gastronomie

Cuisine Typique de la Vallée du Lys